Vous êtes ici : Accueil YogaNet.fr > Blog Magazine Yoga > Les milles et une définitions de yoga
 
Les milles et une définitions de yoga 28/09/2022

Qu’est que le yoga, cela reste donc à définir, en notre centre et notre vécu !


Une expérimentation, oui, mais le yoga a une origine. Il est donc une expérimentation individuelle authentique éprouvée dans notre vécu, en notre éthique. Donc son action, demande tâtonnement, pour son but qui est Libératoire. 

 

Telle est la doctrine initiatique du yoga, dont l’origine en tant que pratique par des « grandes paroles » upanishadiques, avec le tat tvam asi « Toi aussi, tu es Cela », à savoir l’absolu ou brahman, parole adressée par un père à son fils dans la Chândogya-Upanishad (VI,8,7). Le « Toi » tvam désigne la réalité empirique basée sur l'expérience, l'observation et non sur une théorie ou le raisonnement sans méthode et but défini. Présente en tout individu, non par la réalité limitée « mentale », mais l’essence, notre véritable Soi ou âtman, seul susceptible d’être identifié à l’absolu, il nous faudrait nous y établir. Au brahman qui est libérateur de ce moi dès maintenant, et cela pour nous-mêmes et servir cette Identification de par notre nature ici et maintenant avec amour de la sagesse. Nous avons notre place, notre yoga à accomplir : « ou quand l’élève est prêt, le maitre arrive et lui annonce » :

 

« Et toi aussi tu es Cela » Tat twam assi 



Ce qui nous donne un objet, une place pour l’action, une unité, donc une définition de soi. Ou le Yoga reste en devenir, l’union à une éternité, plus conscient, de qui nous sommes. Ce qui est la base réelle du pratiquant. Pour se réveiller (budh) du songe, de l’illusion, mâyâ, de l’existence (du cauchemar, de l’angoisse existentielle) et entrer dans la pleine Vie, agir en cela, heureux, peut être Bienheureux. Ce qui peut quand même, il ne faut pas se le cacher être éloigné de la culture, pratique et définition du Yoga occidental. Même, si nous allons voir, paradoxalement les définitions pourraient se rejoindre, s’unir : « yoga », dans ce sens qui est libératoire, pas à pas. Ce qui est le but du Yoga Libération Moksha, dans le sens de la Libération et donc pourquoi de libérations, tensions, obstacles, peurs physiques, mentales, jusqu’à l’union.

 

Oui, mais jusqu’où ? Nous ferons nos propres choix... avec sagesse, prudence et détermination !  

 

« Soyez heureux », nous annonce la Bhagavad Gita  

 

Le Yoga et ses définitions

 

Voyons tout d’abord quelques définitions Occidentales et Orientales. 

Le centre national des ressources textuelles et lexicales, CNRTL donne une définition du Yoga, occidentale, clarifiant son action humaine, ses effets concrets 

« Ensemble d'exercices corporels et respiratoires permettant d'obtenir une maîtrise progressive des différentes fonctions physiologiques. » 

Et 

« Discipline hindoue visant, par des exercices corporels, la méditation et l’ascèse morale, à réaliser l'unification de l'être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel dont la dissociation ou le déséquilibre caractérisent les états névrotiques ou psychotiques. »

Un accès qui est par l’ascèse morale, une discipline, une pratique sur tous les plans. Revenons en Orient :

 

« Le yoga est l’habilité dans l’action. » Bhagavad gita II 50

 

Le perfectionnement et le contrôle des véhicules (matériels) pour qu’ils puissent répondre parfaitement à chaque sollicitation de l’Esprit en eux. L’Esprit, le Purusha (notre vraie nature) réuni, en union (en sanskrit se dit yoga), avec Prakriti (Nature). Pour cela il nous faut réduire Asmita, le sens du moi, les personnalités trop fortes auront difficilement succès. Une vie simple est requise, l’approfondissement de la réflexion, et la soumission à un Principe supérieur. Cette pratique telle que le Kriya yoga qui serait adapté à ceux qui ont peu de temps, ce qui est le cas des occidentaux reste cependant bien spécifique et demande une culture, un mental bien spécifique. Tripartie elle est composée de Tapas (discipline), svadhyaya (connaissance de soi), ishvarapranidhana (don de soi) elle agit sur les éléments de notre nature volonté, harmonie du corps, accord mental inférieur et supérieur, harmonie des émotions, des sentiments éclairés alors plus clairement par l’Intelligence supérieure. Voilà une pratique.

 

Ceci nous amène à l’épanouissement complet, l’équilibre, une harmonie dans notre individualité, la réalisation de Soi :

 

Atman et Brahman joint, ou en yoga, signification du mot, en âme et relation à la Conscience (non manifesté) et tout ce qui en est manifesté, c’est une pratique, exercice d’amour humain et de jonction à tout, à Soi. 

 

Maintenant, voyons la notion du Yoga plus approfondie :  la pratique

 

Jean Papin parle du Yoga en ces termes, dans sa traduction des Yoga Sutra, « La voie du Yoga p. 18 », où j’ai repris quelques phrases qui permettent de recentrer le but du Yoga et les moyens pour y parvenir, une pratique clairement énoncée : 

 « Il ne s'agit pas de discuter, de s’analyser et d'étaler ses états d’âme, de libérer ses rêves et ses fantasmes. Il s’agit d’en maîtriser le flux et d’ambitionner, sinon leur destruction, au moins leur totale domination… Il s’agit d’un effort de lucidité, d’une quête de l’impeccabilité, d’une volonté de transgresser le mode humain en échappant à l’orgueil,… La libération définitive, qui est l’exact contraire d’une fuite. Cette réalité se cache au- dedans de soi et nulle part ailleurs. »

La voie du Yoga de Jean Papin cela se trouve à :

«… l’état de graine au plus profond de chaque vivant… Et le Yoga ne se borne pas à la dire, il fournit aussi les moyens d’entreprendre et de mener à bien ce voyage. »

Voilà de la clarté non ! Il fait lumière sur cette pratique pour celui, celle qui souhaite l’entreprendre avec lucidité de cet exercice tendre et ferme avec soi.

Nous étudierons les autres étapes du Yoga dans sa méthode par la pratique, l’expérimentation. Mais cela demande d’établir des bases concrètes dès maintenant afin que vous puissiez vous établir avec votre nature, votre rythme, respect de votre être et culture dans la démarche du yoga qui est efficiente :

« Qui possède en soi la force nécessaire pour produire un effet réel. » CNRLT

Alors si je possède déjà cela en moi le « Qui suis-je ? », pourquoi utiliser une méthode ? Nous pensons souvent, et à tort, que nous sommes naturels et vivons naturellement et qu’il n’y a rien à faire, à être, pour cela tout va bien. Sauf quand cela ne va plus, maladie, désordre personnel et alors nous cherchons une méthode, ou un moyen de s’en sortir. Mais nous y reviendrons à la méthode, mais approchons pour les plus réfractaires de celle-ci. Car pour qui est-elle ? Et y a-t-il une seule méthode ? Alors que nous ne sommes pas tous pareils ? Les questions se posent revenons à la définition.

Dans les Yoga Sutra-s où l’on trouve les Yama-s et Niyama-s comme fondements, Jean Papin, dans « La voie du Yoga » dit cela qui peut nous éclairer :

« La signification première du Yoga comme révélation et méthode initiatique d’unification s’élargira au cours des siècles pour désigner toute discipline spirituelle ayant pour but la réunion, la jonction de la connaissance limitée et de la connaissance absolue, avec les colorations et les aspects correspondants aux tempéraments les plus variés. »

Cette ouverture conduit à la notion de « discipline », l’ascèse spirituelle, un effort vers l’Union par une discipline choisie correspondant à son tempérament et la découverte de soi. On part d’une méthode et finalement on nous propose un voyage vers soi.... Voici qui donne plus d’enthousiasme n’est-ce pas ? En fait la notion de discipline est pour être heureux ! L’heureux, le Bien heureux, c’est ce guerrier chevelu présent dans la Bhagavad Gita, instruit par la vie elle-même, c’est nous. Le chant du Bienheureux, traduction littérale Bhagavad Gita rend heureux celui qui est sur sa voie. 

Voilà encore une bonne nouvelle, c’est par soi, nos accomplissements, le Soi. Rappelons-nous qu’Évangile signifie la bonne nouvelle ! Tout cela ne serait pas si éloigné de notre culture alors !?

C’est le Raja Yoga, le Patanjali Yoga dans sa version intégrale qui est étudiée principalement dans cet écris, pour « être en Yoga » par ses principes fondateurs les Yama-s, Niyama-s. Tous les chemins sont bons pour aller à Rome, mais il faut bien avouer que l’on peut s’y perdre. Et la définition alors ! Nous allons y venir le mental adore la diversité, la distraction et finalement l’éparpillement et c’est à lui que nous allons rapidement avoir à faire et à joindre, à contrôler, à maitriser. Lui : « aussi difficile à maitriser que le vent. »

Mais les yama-s, (refrènements) niyama-s (observances) sont là !

Les Yama-s, Niyama-s font partie de l’Ashtanga Yoga qui vient du sanskrit, ashta : « huit » et anga : « membres », soit le Yoga et ses 8 membres, voici la méthode. Le terme Yoga royal est celui employé par les initiés, ainsi que le Patanjali-Yoga, ou le Yoga traditionnel.

Voici donc sa méthode définit dans les Yoga Sutra II-29, traduction de Jean Papin, qui nous en fait part, et ceci dans son intégralité, les deux premiers sont : « réfrènements et disciplines » les Yama-s, Niyama-s donc. Ils sont plus particulièrement ceux qui nous intéressent pour « être en Yoga » :

« Il y a huit degrés : les réfrènements, les disciplines, la posture, le contrôle du souffle, le retrait des sens, la concentration, la méditation et l’identification. »

Voici succinctement la démarche du Yoga sur laquelle nous pouvons travailler chaque point, puis joindre l’ensemble des points en un point, l’union. Nous allons revenir sur chacun pour les aborder avec douceur et compréhension progressive. Car pour définir, circonscrire une approche, surtout de soi, il est bon que notre méthode s’adapte, s’en qu’elle se déforme ; ouverture d’esprit, souplesse et fermeté quant à l’approche.

 

Mais, tout de suite d’autres définitions du Yoga pour se faire son point de vue et déjà quelques points sur son mode opératoire qui pourra être abordé qu’une autre fois !

 

Yoga : Yoga « joindre, lier, joug », dans le recueil paninéen des racines verbales, le dhatu-patha, une autre racine YUJ est donnée, signifiant « repos » (samadhi), celle-ci est retenue par le commentateur Vyasa.  

La définition du Yoga-sutra est : « le yoga est l’arrêt, la mise au repos, des mouvements du mental ».

 

La racine sanskrite YUJ- signifie « atteler, unir » ou encore « reposer, arrêter ». Le mot « yoga » a, entre autres c’est très large et vient d’un champ sémantique issu du sanskrit. Les sens en sont les suivants : « 1) action d'atteler ; 2) méthode pour dresser les chevaux ; 3) mode d'emploi, technique ; 4) discipline spirituelle ; 5) râja-yoga ; 6) hatha-yoga ; 7) état d'union ou d'unité de l'être subjectif avec le suprême selon Shrî Aurobindo. »

 

Le Vedanta de Shankara, mais pas seulement, aborde cette racine YugYoga par un sens qui est d’ « union » entre l'atman et le brahman. Pour le Yoga-sutra, dualiste, il s'agit au contraire de désunion, une monade spirituelle, purusha, où nous devrions nous affranchir définitivement du monde pour cela.

Ce mot sanskrit Yoga, vient de sa racine YUJ, définie par : « joindre, atteler et relier ». Cette notion d’union, d’unification en soi, se voit comme centrale. Originellement, il est traduit par « joug». Jean Papin, traducteur des Yoga Sutra confirme et approfondit sa traduction la plus littérale :

 « Jonction, lier ensemble, atteler sous le joug.» 

Ce principe du Yoga est repris plus précisément par le dictionnaire Hachette :

« Technique de méditation et de concentration mentale visant à placer graduellement la conscience au centre même de l’être, là où le Soi individuel, (Atman), est identique à l’Être universel (Brahman). »

Le Yoga est défini par Shri Aurobindo, traducteur de Bhagavad Gîtâ, comme tout moyen permettant de s’approcher du Divin, état d’union ou d’unité de l’être subjectif, avec l’Âme Suprême. Le Yoga est une des six écoles orthodoxes, issues des Upanishad-s, un Darshana, doctrine, discipline et point de vue. 

Et une dernière de Gérard Huet qui est une traduction du terme Yoga, qui se trouve dans son dictionnaire, sanskrit-français.

« Véhicule, équipements ; moyen, méthode ; convenance, contact ; union, jonction ; zèle, soin ; concentration de l’esprit, expérience mystique de fusion divine, enstase ; discipline spirituelle, pratique du Yoga, le Yoga intégral Raja-Yoga comprend une morale de vie de nature frugale : « simples et peu abondantes » Larousse. Assurant le contrôle de soi, les Yama-s, par une discipline d’exercices spirituels les Niyama-s, et la pratique d’exercices de maîtrise du corps le Hathayoga et la méditation dhyāna afin d’acquérir la libération dans l’enstase, le Samādhi, c'est le Yoga. Il a été codifié dans les Yogasūtra en 8 disciplines, L’astāngayoga, système philosophique du Yoga attribué à Patanjali, l’un des 6 points de vue saddarshana de l’Hindouisme orthodoxe. Il traite de l’univers intérieur de l’homme ou microcosme. C’est une version théiste du Samkhya. Il y en 4 Yoga-s  Raja, Jnana, Karma, Bakhti. Yogās c'est une conjonction, action de joindre. Il est aussi l'étude, ou science des astres, constellation, astérisme. »

Voici cette tentative de définir le yoga, en souhaitant que cela ne vous a pas endormi dans ces milles et une définitions, mais bien réveiller à cela, avant de s’y révéler par la méthode, une autre fois peut être, surement... 



henri  Cavernes
Commentaires : 0|

Il existe 8 Articles pour cette Catégorie :12345678>>

Le 1 Décembre 2022

<<Septembre 2022>>
DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
29
30
Commentaires :
31/10/22 par Michel
19/05/22 par Rozenn
04/01/22 par Osteo
01/06/21 par Jihane
26/04/21 par PENAUD
17/04/21 par Sophie
16/04/21 par Dharma
30/01/21 par Claud Saille
16/09/20 par ella
Non inscrit ?


Un sujet ?
Catégories :
Médecines douces alternatives