Blog Yoga

Vers 3.2a
Vous êtes ici : Accueil YogaNet.fr > Blog Yoga > Hatha Yoga
 
Hatha Yoga 15/11/2008

Hatha Yoga une voie du bien être ou une voie violente ?

 

Combien de livres et de revues  nous parlent du Yoga comme une voie douce et agréable qui nous ferra beaucoup de bien. Le yoga, nous disent-ils, nous apportera ce Bien être naturel qui réside déjà en nous.

 

Généralement on nous montre une belle femme en habits très moulants dans une jolie posture qui met bien en avant ses formes et surtout on nous montre un visage souriant, détendu et radieux…

 

On nous dit aussi que le Hatha Yoga est une voie merveilleuse. Qu'il  nous permettra d'acquérir la souplesse et de conserver notre corps en bon état,  enfin qu'il est équivalent à une gymnastique douce, plus ou moins sportive…

On nous dit aussi qu'il apportera rapidement un état méditatif apaisant et nous soulagera de notre stress si présent et si constituant de nos vies…

Enfin, certains vous diront aussi que le Hatha Yoga est une discipline de relaxation qui vous permettra de garder un état de détente et de recul dans toutes les circonstances de la vie…

 

Alors, mu par toutes ces belles paroles et ces images dignes du meilleur des marketings, voilà que vous vous décidez à pousser la porte de la salle d'un cours de Yoga. Vous espérez passer un moment très agréable, un peu à la mode d'un massage ou d'une balnéothérapie doucereuse … Le jour J, vous entrez dans une salle où la pénombre règne, une bonne odeur d'encens vient calmer vos nerfs et le prof vous demande « simplement » de vous asseoir par terre le dos droit et de respirer calmement… Mais voilà que dans cette immobilité si passive, les choses ne se passent pas comme on l'avait imaginé…

 

En premier le corps qui s'arrête nous fait plonger dans nos idées et nos agitations internes. Nous voilà submergé par toutes les actions de la journée ou des jours passés. Remontent à la surface toutes les angoisses, idées, pensées et prises de têtes avec les gens que nous avons côtoyés, remontent en nous nos actes ratés, nos paroles non dites ou dites au mauvais moment, nos souffrances, nos doutes...

 

Mais les choses ne s'arrêtent pas là, avec un peu de conscience, si elle est là (ce qui est très rare), on perçoit que les autres sont parfaitement silencieux et immobiles, alors que notre respiration est sonore et qu'il nous est impossible de garder l'immobilité plus de quelques dizaines de secondes car nos impatiences nerveuses se manifestent.

 

Mais les choses vont encore plus loin, des douleurs dans le dos et les genoux apparaissent et finissent par rendre cette immobilité si  insupportable qu'on espère désespérément que le prof nous demande de bouger.

 

Quelle grave erreur ! Voilà que la posture suivante est une chose bien plus horrible où il faut se plier en avant et attraper ses pieds tout en gardant les jambes droites. Instantanément, l'étirement de l'arrière des jambes et du dos devient intolérable. Tenter de rester ainsi quelque minutes est, semble t il, la situation la plus atroce que nous ayons connue. Même un footing de 20km semble moins difficile tant les possibilités de s'évader sont grandes, et il est toujours possible de ralentir ou de s'arrêter. Mais là c'est du binaire : on continue la posture et l'étirement est là, ou bien on l'arrête.  Il n'y a  guère d'échappatoires ! Alors, nous voilà tout tendu dans l'attente des mots salvateurs du prof qui dira bientôt : « revenez !» Oui, mais revenir où ça ?  Ha oui ! Dans la posture assise précédente, aïe…

 

Mais chose étrange, à la fin de cette torture un bien être est réellement présent… Le corps semble avoir compris que dans l'immobilité et le fait de prendre sur soi il y avait une possibilité d'aller plus loin, que la « concentration » en nous sur tous nos éléments constituants serait une bonne chose, oui mais à quel prix…

 

Combien de fois ai-je entendu des gens dirent à la fin des premiers cours : « Jamais je me suis si bien senti de ma vie, c'est extraordinaire ! ». Mais rapidement ils disent aussi : « c'est bien le Yoga mais c'est dur » et c'est généralement la dernière fois qu'on voit ces personnes. Une fois la découverte passée, l'euphorie des premiers instants, la consommation directe et sans lendemain, totalement égoïste de la séance d'essai,  il semblerait que beaucoup ne soient pas prêts pour aller plus loin. Il faut dire que notre monde de consommation propose tant de chose pour se sentir bien qu'en une seule vie nous n'aurons pas le temps de tout essayer…

 

 

La prise sur soi de contraintes ne fait plus partie de notre monde, au contraire on les repousse en cherchant désespérément à ne plus jamais s'embêter avec tout cela… Sur ce même registre : le Courage, l'Honneur, la Force et l'Amour appartiennent à un passé totalement révolu. Ils sont remplacés par : « rapidité, avidité, insatisfaction, plaisir rapide, recherche du bon coup et surtout pas de prise de tête…»  Alors ces même gens en recherche de « bien être gratuit » grappillent d'ici et de là des cours de Yoga, de Taï Chi, de massage… On entend souvent ces gens dire : « avant je faisais du Yoga, oui, vous savez j'en ai fait 3 ans et maintenant je suis passé au xxx, car j'avais vraiment fait le tour du Yoga, mais le xxx, c'est vraiment mieux, vous verrez vous aussi vous y viendrez… »

 

A cela il n'y a rien à dire, comment cette personne pourrait-elle comprendre que je pratique le Yoga et les mêmes postures depuis plus de 20 ans et que j'ai vraiment la sensation d'être un débutant qui a tout encore à apprendre… Comment lui dire, que le Yoga n'est pas cette voie qu'on croyait être réservée à tous ceux qui s'adonnent à des rêves plus ou moins éveillés, voire plus ou moins fumeux. En réalité le Yoga est une contrainte sans complaisance qui nous met avant tout "les pieds dans nos pompes" et cela plus rapidement qu'on peut l'imaginer et qui nous demande de devenir un guerrier de la lumière. Pour arriver à vivre ce qui transpire si facilement des belles photos des livres qui montrent des grands maîtres en état de paix, il faut, comme dans tout, du travail, de la persévérance, s'impliquer, prendre sur soi, assumer la difficulté, les douleurs, les erreurs et les échecs. Il y a ainsi bien plus de force à rechercher ceux qui nous remettent à notre place que ceux qui nous mettent sur un piédestal …

 

Comment lui dire que le Yoga est une voie violente, où l'effort dans l'immobilité est un gage de réussite, d'évolution et de connaissance. Comment lui faire comprendre que l'un des textes majeurs du Yoga, les Yogas Sutras de Patanjali dit :
"Mais l'exercice exige un effort soutenu, Et il devient efficace quand il est durable, répété et  enthousiaste."

 

Face à cette difficulté, l'homme occidentale a alors « adapté » le Yoga à sa complaisance. Aujourd'hui on trouve un grand nombre de cours où cette réelle voie d'évolution est devenue une gentille gymnastique pour le corps et le « Bien être », ou encore un nouveau sport dans lequel on tente de transpirer beaucoup. Il faut affiner le corps, le rendre beau à grand renfort de marketing et d'usurpation de noms et de symboles. Pour certains le Yoga est devenu une aspirine plus écologique, pour d'autre un moyen d'avoir un beau corps, pour d'autres encore un développement de la personnalité et de l'ego, pour d'autres qui se disent tantrique une sublime excuse à leur partie salasse de jambes en l'air, d'autres encore ont collé à cette voie de liberté nos visions morales, éthiques, sociales et économiques…

 

Mais nous devons vraiment nous poser cette question : Où est passée cette voie traditionnelle qui avait pour unique but de nous faire entrer en contact avec notre nature profonde, sereine et lumineuse ? Existe t-elle encore cette obéissance de l'instant mystique qui faisant disparaître l'ego, nous transporte dans la nudité absolue de l' ici et maintenant. Qu'en avons-nous fait ?

 

« L'adhésion du cœur à la réalité » semble bien perdue dans tout cela, avec le réel courage d'entrer dans une pratique pour sa vie. Pourtant la vie nous montre tous les jours cet exemple : un arbre de 20m de haut n'a pas poussé en une nuit…

 

Le temps devient un allié pour qui sait planter, dans son jardin secret, la graine et l'arroser un peu tous les jours. Le jour venu  il y découvrira un arbre sublime sous lequel des gens viendront se reposer et des enfants jouer dans ses branches…

 

Denis Billo

www.yoga-darshan.com

 

(photos Mario Hamitouche Espace pour tous http://www.naturoyoga.ch/)



Denis  Billo
Commentaires : 2|

Il existe 4 Articles pour cette Catégorie :<<1234

Le 21 Septembre 2017

<<Novembre 2008>>

DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Commentaires :
10/09/17 par bruno
08/09/17 par Isa
01/09/17 par fred
02/08/17 par Agathe
01/08/17 par Helene
16/06/17 par Laura
23/05/17 par Isabelle
29/04/17 par Web
21/04/17 par Kevin
Non inscrit ?
Commentez sur le Blog

Un sujet ?
Devenez co-auteur du Blog
Catégorie :
Médecines douces alternatives