Vous êtes ici : Accueil YogaNet.fr > Blog Yoga > Premier Festival de Yoga à Paris
 
Premier Festival de Yoga à Paris 23/02/2013

« Paris » gagné
pour le premier Yoga Festival

C'est bien un événement exceptionnel pour le yoga qui s'est tenu à Paris les 19,20 et 21 octobre derniers. Les organisateurs en pariant sur l'engouement du public pour le yoga, quel qu'en soit le style, ont visé juste.

Le yoga était bien à la fête


En réunissant dans l'espace approprié du CENTQUATRE, dans le dix-neuvième arrondissement, un village de 112 exposants et une dizaine de salles destinées aux ateliers de pratiques, ils ont assuré l'alliance du yoga shopping et informatif avec celui de l'expérimentation par la pratique. Pendant trois jours, le yoga était bien à la fête et près de 8000 visiteurs sont venus goûter les effets du yoga qu'ils soient néophytes ou adeptes expérimentés. Il fallait être gonflé pour prendre le risque de réunir des tendances qui s'affrontent plus souvent qu'elles ne coopèrent et éviter les querelles de chapelle. C'était sans compter sur le professionnalisme des organisateurs issus de la revue Santé Yoga qui ont pendant deux ans monté leur projet et ont eu le talent de faire venir des grands noms du monde du yoga et parfois de fort loin.

Dans un esprit d'ouverture, de tolérance ils ont su faire se côtoyer des séances de «street yoga»,   «guérilla yoga» avec des expressions très traditionnelles. Et si certains nostalgiques se sont montrés choqués de croiser des formes de yoga plus spectaculaires et éloignées de leur esthétique qu'importé, le festival doit être considéré comme une grande chance de démocratiser le yoga en lui rendant sa souplesse d'adaptation au besoin d'une société en évolution. Qu'importé le choix de l'accès c'est bien au chemin qu'il convient de porter attention.


Le yoga dans tous ses états

Les professionnels ne s'y sont pas trompés en reconnaissant l'intérêt de participer à cette manifestation qui met en valeur leur travail auprès d'un public présent en nombre alors que le reste du temps il reste assez diffus et difficile à intéresser. Des fédérations aux écoles de professeurs en passant par les éditeurs, l'occasion était belle pour le public de s'informer, de dialoguer et de sentir des attirances ou correspondances pour telle voie ou tel type d'expression du yoga. La plasticité du yoga dans sa merveilleuse capacité d'adaptation à la diversité humaine montre à tout le moins sa créativité et son adaptabilité sans pour autant perdre son objectif. Plus de 100 professeurs et intervenants se sont succédés au rythme des ateliers d'une ou deux heures et demie, des 16 conférences ou des 63 démonstrations ou ateliers gratuits. Quatre concerts de qualité ont émaillé les soirées. 90 bénévoles ont assuré les transmissions de ce grand organisme aux hautes vibrations. Que ceux qui n'ont pu en profiter cette année se consolent car c'est sûr, devant son succès, les organisateurs se sont engagés à le reconduire l'an prochain.

Impressions et contributions festivalières

Interview de Maurice Daubard par Catherine Chesnay :

Comme un fil conducteur j'ai laissé Maurice Daubard* se faire l'ambassadeur de ce festival où il est resté présent pendant les trois jours. Ses interventions, les petites tranches de vie de ce festival qu'il nous livre à l'aune de son regard et de ses réactions sont autant d'occasions de se glisser dans l'intimité d'un grand yogi en live à la rencontre de son public et de ses pairs...

Maurice Daubard pouvez-vous nous dire ce que vous pensez du Yoga Festival de Paris et pourquoi vous êtes venu ?
Je crois qu'on devrait avant tout dire un grand merci à Renauld Cellier et à Pauline Lorenceau, ainsi qu'à toute l'équipe qui a organisé cette manifestation. Ils ont eu une bonne intuition et l'ont portée avec cœur, sans prétention, bien au delà des apparences. Ce qui me touche vraiment et ce que me confirment mes échanges avec les visiteurs, c'est de voir combien ces journées répondent à un besoin et amènent l'espoir aux gens dans une époque troublée et particulièrement à tous ceux qui sont dans la souffrance. Il suffit de ressentir l'énergie qui circule partout pour en être convaincu. Personnellement j'ai apprécié d'être un invité d'honneur et je dois dire que j'ai été bien entouré par des élèves, des personnes qui sans me connaître sont venues vers moi. J'ai pu revoir des amis et collègues et ce fut un plaisir. J'ai eu d'ailleurs la bonne surprise de rencontrer et de pouvoir embrasser Eva Ruchpaul qui fut mon professeur. Nous avons eu bien conscience tous les deux d'être les derniers héritiers d'une génération de yogi qui tend à disparaître. Quel moment plein d'émotion que de voir cette grande dame du yoga avec son petit fils! Je me suis aussi bien amusé en croyant entendre une belle et jeune bénévole de l'organisation me traiter de hippie alors qu'en fait elle me traitait de VIP, mais ça m'a complètement échappé, moi qui ne parle pas l'anglais. J'ai été enchanté d'avoir l'opportunité de rencontrer des lamas, je soutiens leur cause ayant été au Tibet à deux reprises. Une vraie connexion s'est établie avec celui qui édifiait le mandala de Kalachakra avec ses poudres colorées.

Dans le programme il était prévu que vous participiez à une table ronde sur l'aide du yoga dans une société en crise, de quoi s'agissait-il et sur quoi êtes vous intervenu ?

En réalité elle n'a pu se tenir et je me suis retrouvé au pied levé à animer un atelier qui a démarré curieusement car les  participants étaient    convaincus qu'il s'agissait d'une pratique sur le yoga du   rire.   Alors   j'ai improvisé et leur ai mimé, en entrée en matière, sur le mode comique, la caricature du   professeur  de yoga.    Depuis    la manière dont ils sont souvent habillés, un mala à la main, jusqu'à    la   façon dont  ils  affichent un  sourire  stéréotypé sur les lèvres en passant par l'impression que parfois leurs sandales ne touchent pas terre. J'ai ironisé sur certains d'entre eux qui devenus des puits de connaissances, de véritables bibliothèques vivantes... En réalité, j'ai cherché à moquer le paraître pour emmener mon auditoire vers l'authenticité de l'expérience vécue.

Le public-t-il été sensible à cette critique d'un milieu que vous représentez aussi ?
J'ai trouvé le public très ouvert et curieux, n'hésitant pas à poser de nombreuses questions en parti-culier sur mon côté yogi de l'extrême. J'ai illustré précisément ma pratique pour qu'ils en comprennent l'essence. Je leur ai parlé de ma séance de yoga toumo, en montagne en hiver dans le froid et le vent du petit matin. La carte postale s'efface lorsqu'il faut s'asseoir sur le tas de neige préparé la veille, qu'il fait froid, que le vent se transforme en tempête et que le paysage enneigé disparaît avec le brouillard. Je leur ai décrit la peur au ventre qu'il faut affronter à demi nu dans le silence de l'aube alors qu'on pourrait rester douillettement dans un lit. Je leur ai dit comment j'implorais Jésus pour qu'il me donne la force de son amour pour affronter cette épreuve, et comment après mes activations par de vigoureux pranayamas j'attendais une heure que la tempête se dissipe et que les brouillards se retirent. Je leur ai décrit la splendeur à couper le souffle du soleil qui vient illuminer cette atmosphère pastorale, alors que le frisson thermique qui me procure de la chaleur me parcourt. Je leur ai raconté l'émotion qui me gagne quand la nature s'anime et que les rayons du soleil viennent allumer les millions de diamants des cristaux de neige vierge, que la féerie s'installe. A contrario des hommes qui thésaurisent les vrais diamants dans des coffres forts en les rendant stériles je leur ai expliqué comment je me nourrissais de cette richesse éphémère en enfermant son souvenir dans le coffre fort de mon cœur...
Je les ai amenés à considérer les épreuves et dépréciations comme un cadeau du ciel car ce sont elles qui vous apprennent à lutter et à trouver l'élan porteur qui donne un sens à la vie.

* Maurice Daubard est professeur de Yoga, spécialisé en Toumo et Sankalpa.

Auteur : Catherine Chesnay
Professeur de yoga et membre du ÇA de la FIDHY

avec l'aimable autorisation de la revue Infos Yoga



Revue Yoga  Infos-Yoga
Commentaires : 0|

Il existe 5 Articles pour cette Catégorie :<<12345>>

Le 18 Novembre 2017

<<Février 2013>>

DLMMJVS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
24
25
26
27
28
Commentaires :
09/11/17 par Michel
23/10/17 par Samuel
18/10/17 par Jacques
18/10/17 par Jacques
18/10/17 par Jacques
18/10/17 par Jacques
18/10/17 par Jacques
10/09/17 par bruno
08/09/17 par Isa
Non inscrit ?


Un sujet ?
Catégorie :
Médecines douces alternatives