Vous êtes ici : Accueil YogaNet.fr > Blog Média Yoga > Jésus et Vallalar
 
Jésus et Vallalar 29/02/2008

   Comme un peintre, un réalisateur ou un photographe qui mettrait en lumière différents aspects d'un sujet ou d'un paysage, en les juxtaposant, en les opposant ou en les reliant, l'auteur de ce livre nous surprend en mettant en perspective deux êtres hors du commun  : Jésus et Vallalar. Si l'un est très connu, l'autre l'est beaucoup moins, pourtant Vallalar se trouve très proche de Jésus par bien des aspects ! L'auteur déroule à travers l'histoire, un même fil de connaissance et de lumière pour établir une filiation essénienne entre ces deux personnages. La première communauté essénienne serait apparue au 14eme siècle AV JC, sur les bords du lac Moeris en Egypte. L'enseignement spirituel de cette communauté est qu'il n'existe qu'un seul Dieu, il est pure lumière d'Amour et son essence réside en toute vie.

 

     Suivant le déroulement du temps, l'auteur en arrive au coeur de son sujet à savoir la vie du grand siddha Ramalinga Swamigal dit Vallalar (celui qui donne gratuitement).

 

      Ramalinga naquit le 5 octobre 1823 dans le village de Marudur à environ 16 km au nord de Chidambaram, le site du grand temple dédié à Shiva sous la forme du danseur cosmique appelé Nataraja. Alors qu'il avait 5 mois, son père Rama Pillai et sa mère Chinnamai l'emmenèrent au temple pour être sanctifié. Tel que mentionné plus tard dans son "Chant divin de Grâce" ou Thiruvarulpa en Tamil, quand le rideau fut levé devant l'idole de Nataraja et que la flamme de camphre fut agitée devant elle, Ramalinga se mit à rire aux éclats et une atmosphère de sainteté inhabituelle s'installa autour de lui. Il devint l'un des saints les plus célèbres de l'Inde du Sud et fut vénéré de son vivant pour ses oeuvres envers les plus démunis ainsi que ses miracles. Il atteint le soruba samadhi le 30 janvier 1874 à l'âge de cinquante ans pour se fondre dans l'essence divine ou lumière de grâce faite pure connaissance. Il est dit que son être immatériel continue de résider au "Temple de la sagesse" qu'il a lui-même fait construire à Vadalur.

 

     L'auteur nous délivre les écrits poétiques de Vallalar qu'il a lui même traduit. Y est restranscrite notamment l'oeuvre majeure du siddha Vallalar : Le 18 Avril 1875, Vallalar reste enfermé dans son espace sacré de Mettekupan (dans le tamil Nadu) et écrit son chef d'oeuvre, Jothi Agaval qui est composé de 1595 vers écrits dans un style poétique sacré qui porte une puissante vibration lorsqu'on les chante.

 

       Le premier vers donne le ton :

 

       "Dieu est Vaste Lumière de Grâce, une Lumière pleine d'Amour, de Compassion, de Sagesse et de pure Connaissance."

 

        Le livre contient également la transcription des autres oeuvres majeures du saint homme, ainsi que l'essentiel de son message et de son enseignement. Un sujet rare en langue française.

 

        Pour le moment le livre est disponible en écrivant à Paul Mesrobian accompagné d'un chéque à l'ordre de Mr Mesrobian  122 Av. des arènes de Cimiez 06000 Nice; coût du livre 20 euros plus frais de poste  pour la France metro, 3 euros = 23 euros. email : dhaya@wanadoo.fr

 

 



Dhaya Dorje  Mesrobian
Commentaires : 2|
Le 13 Décembre 2017

Février 2008>>

DLMMJVS
1
3
5
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
Commentaires :
11/04/16 par sarah
28/03/16 par Michel
17/02/16 par Noémie
12/02/16 par Jordan
13/12/15 par jp
12/12/15 par jean-pierre
12/12/15 par Anastasia
14/07/15 par Sophie
06/06/15 par Fimiante
Non inscrit ?


Un sujet ?
Catégorie :